La timidité est quelque chose de difficile à gérer. Elle peut nous gâcher la vie. On se renferme, on a du mal à avoir des amis, on évite le plus possible les situations où il y a du monde.

Cependant l’être humain est un animal sociable. La solitude pèse, rend malheureux. On voudrait se lancer mais on y arrive pas. Souvent, des personnes nous disent : “aller, lance toi, force toi” mais rien n’y fait.

On pense qu’on ne pourra jamais s’en sortir, que de toute façon, on est né comme ça et ça changera pas. Cependant, la réalité est tout autre.

C’est notre cerveau le responsable. D’ailleurs, il y a un article complet sur ce blog qui décrypte la timidité et comment s’en sortir.

Encore une fois, si le responsable est notre cerveau, vous êtes normalement habitué, le cerveau se pirate. Oui, vous avez bien compris, on peut guérir de la timidité.

Souvent les personnes timides ont développé certaines croyances qui font qu’ils passent encore moins à l’action. Je vous liste trois erreurs que font les personnes timides.

  • Vouloir dire la réponse parfaite : Lors d’une conversation, les personnes timides recherche THE punchline à dire. Surtout ils réfléchissent à ne pas dire quelque chose d’idiot. Alors ils sont dans leur tête sans même écouter ce qui se dit réellement. Dès lors qu’ils ont trouvé, ils ont déjà deux longueurs de retard.

En réalité, ce n’est pas vraiment ce que vous allez dire qui est important, mais c’est surtout la manière dont vous vous exprimez. Vous pourrez dire la chose la plus pertinente mais si vous le dites avec une petite voix toute frêle, un manque évident de confiance, il n’y a alors aucune chance que ça passe. Le plus important est la confiance en soi. Et surtout, il n’y a pas de réponse parfaite. Si jamais vous vous trompez, les personnes rigoleront 5 minutes et passeront à autre chose. Personne n’est parfait.

  • Penser à ne pas avoir assez d’outils pour s’exprimer : La pire hantise chez les timides ce sont les blancs. Alors, ils s’empressent à réfléchir à la prochaine phrase qu’il vont dire au lieu de d’écouter leur interlocuteur.

N’attendez pas d’être coincé à la question “et toi ?” pour parler. En fait les gens adore parler d’eux et avoir de l’attention. En réalité vous n’avez pas besoin d’être bavard. Anticipez ! Ayez une écoute active. C’est à dire que lorsque votre interlocuteur parle, repérer quelques détails de l’histoire et questionnez-le. Vous verrez, vous n’aurez plus besoin d’être dans votre tête à stresser pour trouver la prochaine phrase. Bonus, vous donnerez de l’attention à votre interlocuteur, ce qui vous vaudra un capital sympathie auprès de lui.

  • Se définir comme un timide : Les timides savent qu’ils sont timides. Ils n’arrêtent d’y penser, ce qui renforce dans votre inconscient votre timidité.

Vous connaissez le proverbe “ce que l’on croit peut devenir réalité” ? Si vous projetez une image de timide à votre cerveau, vous allez être encore plus timide. Plus vous y pensez, plus vous l’êtes. Pour détruire les croyances, il est important en premier lieu de se projeter l’objectif atteint. Si votre objectif est d’être une personne sociable, alors imaginez-vous sociable. Cela ne marchera pas toujours correctement au début, mais à force de croire à son potentiel, il a été démontré scientifiquement qu’il était possible de changer sa neuroplasticité (ensemble de circuit neuronaux). Cela s’appelle l’effet placebo.

Maintenant que vous savez tout ça, essayer de travailler là dessus, et vous verrez votre timidité s’effacer petit à petit. Rien n’est figé dans notre cerveau !


MB
MB

Entrepreneur, éducateur et conférencier, je suis quelqu'un qui n'a pas toujours eu des facilités pour mes relations sociales. Pour vous dire, réciter une poésie devant la classe, c'était limite une phobie. Je suis quelqu'un qui a fait les démarches pour m'en sortir dans la vie et je suis là pour vous faire partager mon expérience sur le sujet. Je suis aussi un grand fan de jeux vidéo comme quoi même les gamers ou les plus geek peuvent avoir une vie sociale bien remplie.