Les inégalités salariales entre les hommes et les femmes n’existe pas, et si on vous disait la vérité !

Un sujet où je risque d’y laisser ma peau… d’après beaucoup de monde et surtout les féministes, les femmes gagneraient environ 20% de moins que les hommes. Mais est-ce si réaliste ? Pourquoi les patrons paieraient 20% de moins une personne sous prétexte que c’est une femme ?

1/ Les Inégalités salariales Hommes/Femmes existent-elles réellement ? Les chiffres.

D’après l’insee (institut national de la statistique et des études économiques) en 2015, les femmes gagneraient 1986€ net mensuel alors que les hommes gagneraient quant à eux 2438€ net mensuel.

Source https://www.insee.fr/fr/statistiques/2407748#tableau-Donnes

Cela résulte à une différence de 18,5% de salaire en faveur des hommes. Donc d’après les chiffres, effectivement les hommes gagnent plus que les femmes. Maintenant il y a deux manières d’interpréter : soit on s’arrête aux chiffres, et on va crier au sexisme et dire que c’est inadmissible ou soit on essaie de comprendre les chiffres et de voir ce qui explique cette différence.

En légende, le tableau explique que ce sont des salaires en équivalent temps plein donc même nombre d’heures (35h). Par contre, on ne dit pas quels métiers exercent les personnes et que, vous le savez bien, tous les métiers ne payent pas pareil en terme de salaire. On ne dit pas les postes occupés donc c’est tous postes confondus.

2/ Interprétations et réalité du terrain.

Je me suis toujours posé la question, dans un monde capitaliste où le profit est roi, pourquoi les patrons embaucheraient des hommes si à compétences équivalentes, ils devraient les payer 20% de plus. Cela me parait être un non-sens, cela voudrait dire que le chômage des hommes serait largement supérieur. Hors d’après l’insee, bien que le chômage des hommes (2017, T3) étant légèrement supérieurs (1,435 millions contre 1,280 millions), les chiffres ne sont pas significatifs. Il y a donc encore deux solutions, soit les patrons sont cons ou l’inégalité salariale n’est pas ce que les médias et les propagandes féministes veulent nous faire croire.

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/001688362#Tableau

https://www.insee.fr/fr/statistiques/serie/001688363

D’un point de vue personnel, j’ai posé ces questions à des proches (je suis jeune donc, pas encore de gros métiers bien payé) et j’ai été surpris de constater qu’il n’y avait pas d’écart de salaire.

Pour appuyer mes propos, je vous présente Warren Farrell, universitaire américain, docteur en Sciences Politiques, qui depuis une vingtaine d’années a écrit divers ouvrages sur la question de la différence des sexes, notamment un, sur la différence hommes/femmes sur les salaires. Le livre s’appelle Why men earn more.

Il explique pourquoi il y a ces différences et il cite des stats très intéressantes. Aux Etats-Unis, avant l’âge de quarante ans, les femmes ont quinze fois plus de chance que leurs collègues masculins d’être promues à un poste de direction dans une grande entreprise, alors que les hommes ont des horaires plus longs, voyagent plus, déménagent plus souvent, etc. Certaines femmes, notamment chez les cadres peuvent être mieux payées et promues plus rapidement que leurs collègues masculins, à cause de l’existence de nombreuses lois visant à lutter contre les discriminations dont seraient victimes les femmes dans le monde du travail. Tout laisse penser que dans certains métiers, à conditions égales, les femmes gagneraient plus pour le même travail.

3/ Ce qui explique la différence salariale Hommes/Femmes

Les chiffres parlent d’eux même, la différence existe, mais qu’est-ce qui l’explique ?

  • La pénibilité du travail : les hommes choisissent des métiers entrainant des risques physiques où ils travaillent avec des horaires décalés… Les hommes semblent plus sensibles au salaire et les femmes plus aux conditions de travail. Les hommes se tournent plus vers des diplômes en science physique, les femmes plus vers les sciences humaines. Ces métiers rapportent moins.
  • Le sacrifice : les hommes n’hésitent pas à déménager, à s’expatrier, à prendre plus de risques, à faire plus d’heures ce qui résultent à plus d’expérience et donc à une prétention salariale plus élevée.
  • La maternité : Les femmes ont plus tendance à privilégier le temps disponible avec leurs enfants plutôt que les hommes (on détaille après). Avant les enfants, l’écart de salaire n’existe pas ou peu (3% max).
  • L’audace : Un salaire, ça se négocie ! Les hommes sont plus agressifs lors de la négociation.

Warren Farrell expose d’autres stats allant dans ce sens

(Jobs rated almanac. Le classement est établi en prenant en compte une multitude de facteurs tels que l'environnement de travail, le stress, le danger, l'effort physique, etc

Et le nombre d’heures travaillées.

En 2004, les hommes travaillent un peu plus de 38h par semaine contre presque 30h pour les femmes. Ils effectuent plus de route, sont à la tête de plus d'entreprises, tous ces facteurs peuvent contribuer à un certain écart.

4/ Le modèle sociétal. Patriarcat en cause ?

Pourquoi ces comportements ? Pourquoi les femmes privilégient-elles l’éducation/gestion du foyer et les hommes le salaire ?

C’est à cause d’une part, de l’instinct animal, l’homme chasse, défend, subvient aux besoins de la famille et la femme perpétue la survie de l’espèce, l’éducation des enfants et d’autre part, le patriarcat. Revenons sur le début de la réponse, c’était valable il y a des millions d’années. Aujourd’hui, c’est un peu différent notamment sur le fait que les femmes travaillent. Cependant, les hommes sont très sensibles de leur réussite. Ensuite vient le patriarcat. Alors attention, ce n’est pas la domination ou complot d’un sexe sur l’autre mais bien une culture portée par le groupe et qui est subie en retour par le groupe. En gros ce n’est pas un complot des hommes pour dominer les femmes. Les hommes aussi subissent le patriarcat et dans le monde d’aujourd’hui, c’est loin de leur apporter que des avantages.

Pour exemple, les hommes sans un haut statut social sont incapables de subvenir aux besoins d’une famille, il aura donc plus de difficulté à attirer la femme de ses rêves et de ce fait, à transmettre ses gènes. Comme l’homme est un fataliste, s’il ne réussit pas, il aura tendance à tomber dans les addictions jusqu’au suicide. Les sans abris sont représentés en majorité par les hommes et le taux de suicide est beaucoup plus grand chez les hommes aussi.

Les hommes font des boulots plus durs et donc mieux rémunérés, car cela influe sur leur statut social ; statut social valorisé par… les femmes elles-mêmes ! (Même si ce n’est qu’inconscient.) Si l’homme veut séduire, il doit transposer la première phrase (l’homme chasse, défend…) aux conditions d'aujourd’hui c'est-à-dire avoir un haut statut social, car il sera en capacité de subvenir aux besoins de la famille, de protéger en cas de pépin (style maladie…). C’est à partir de là, que l’écart salarial se creuse.

En conclusion, l’écart salarial entre les hommes et les femmes n’est qu’une vaste propagande et de communication. Les femmes gagnent à conditions strictement égales, la même chose. La différence, c’est que les hommes et les femmes choisissent des parcours de vie différents.


MB
MB

Entrepreneur, éducateur et conférencier, je suis quelqu'un qui n'a pas toujours eu des facilités pour mes relations sociales. Pour vous dire, réciter une poésie devant la classe, c'était limite une phobie. Je suis quelqu'un qui a fait les démarches pour m'en sortir dans la vie et je suis là pour vous faire partager mon expérience sur le sujet. Je suis aussi un grand fan de jeux vidéo comme quoi même les gamers ou les plus geek peuvent avoir une vie sociale bien remplie.